Koh-Lanta

Marguerite a participé à l’émission de 2017 de Koh Lanta dans les îles Fidji et soutient notre association :
« Je suis convaincue que les personnes fragiles ou différentes ont beaucoup à m’apporter. Elles sont des tisseurs de liens. Elles me mènent à l’essentiel. J’ai donc donné du sens à mon aventure en mettant en lumière des gens différents et l’association Accueillir la Fragilité. »
 
Comme Marguerite, vous pouvez soutenir l’association en faisant un don via notre plateforme.

 



 
 ARTICLES DE PRESSE
 

 

Quand un membre de l’EAP participe à Kho-Lanta

Le Petit Bonduois – page 2 (01/2018)

A.-M. F. Pouvez-vous nous dire comment vous est venue cette idée de participer à une émission telle que Kho-Lanta Fidji ? « C’est une idée folle! Pour l’aventure! Je ne suivais pas régulièrement cette émission, mais, lorsque j’en avais la possibilité, je la regardais avec mes enfants. J’aime la nature, la survie en pleine nature m’intéresse ! J’aime le sport, Koh-Lanta, c’est aussi beaucoup d’épreuves sportives très variées ! J’aime aussi la rencontre, m’extraire de mon milieu, m’intégrer dans un nouveau groupe… J’ai donc décidé, en accord avec ma famille, de participer à la sélection des futurs concurrents. Sélection intéressante mais dure et longue. À l’arrivée vingt candidats : dix de moins de 30 ans et dix de plus de 30 ans. Le choc des générations ! Autant d’hommes que de femmes. J’étais la…«moins jeune»…! Et je voulais gagner ! Je voulais offrir cette victoire à Aymeric mon filleul, et les 100 000 euros du vainqueur à l’association «Accueillir la fragilité». Aymeric m’a donné des ailes pendant mon aventure ! »

→ Continuer à lire l’article…

 

Koh-Lanta – Marguerite, dernière candidate éliminée avant la finale : « Je voulais offrir les 100 000 euros de la victoire à une association ».

Gala (09/12/2017)

Femme de défi et sportive aguerrie, Marguerite avait toutes les cartes en main pour remporter Koh-Lanta Fidji. Hélas, la chef d’entreprise de 52 ans n’aura même pas eu l’opportunité d’accéder à l’épreuve qu’elle convoitait tant : l’orientation. […] Pourquoi avoir participé à Koh-Lanta ? « C’était un défi personnel. Dès le début, je me suis inscrite pour gagner. Je voulais offrir les 100 000 euros de la victoire à l’association « Accueillir la fragilité », qui me tient à coeur et qui oeuvre pour les personnes atteintes de troubles intellectuels comme mon filleul. C’était donc l’occasion d’en parler et de leur offrir les moyens d’arriver à bout de leur projet. C’est ce qui donnait un sens à mon aventure. »

→ Continuer à lire l’article…

 

Koh-Lanta : Exclu. Marguerite, éliminée : « J’aurais aimé gagner pour aider une association ».

TF1 (09/12/2017)

La doyenne des aventuriers encore en lice ne verra pas la finale. Elle quitte le jeu aux portes de l’orientation, elle qui voulait absolument gagner pour aider une association qui lui tient à cœur. « Est-ce que 5e de Koh-Lanta, c’est finalement la pire place ? Oui, c’est horrible car je voulais aller sur les poteaux et gagner Koh-Lanta. Surtout, je voulais offrir cette victoire pour l’association Accueillir la fragilité qui est en train de créer un lieu de vie pour des adultes déficients intellectuels. Je suis la marraine de sept filleuls dont le dernier, Aymeric, qui vient d’avoir 18 ans. En France, on manque de places pour les accueillir, on s’est donc mobilisés pour trouver un terrain et construire ce lieu de vie. J’avais toutes ces personnes dans mon cœur pendant mon aventure et je voulais vraiment les aider. J’étais très triste de ne pas pouvoir les aider autant que j’aurais voulu. »

→ Continuer à lire l’article…

 

Koh-Lanta Fidji : si Marguerite remporte le jeu, découvrez ce qu’elle fera des 100 000 euros.

Voici (24/11/2017)

Marguerite est une aventurière, une vraie. Doyenne de Koh-Lanta Fidji, elle est encore en lice pour remporter la victoire. Et si elle gagne le pactole promis au vainqueur, elle n’en profitera pas seule. Peu de gens misaient sur le parcours de Marguerite lors des premiers épisodes de Koh-Lanta Fidji. Et pourtant, du haut de ses 52 ans et de son mini-gabarit, la doyenne de l’aventure a finalement fait plus de chemin que prévu dans le jeu. Mais la semaine dernière, la gérante a tremblé : sauvée de justesse par un collier d’immunité grâce à Romain, Marguerite a bien failli voir la victoire lui échapper et dire adieu aux 100 000 euros promis avec.

→ Continuer à lire l’article…

 

Marguerite (Koh-Lanta) : son touchant geste si elle gagne l’émission.

Télé Star (24/11/2017)

Dans les colonnes de France Dimanche, Marguerite a évoqué sa possible victoire à Koh-Lanta Fidji. Cette maman active de 52 ans va faire un beau geste si elle parvient à remporter les 100 000 euros. Personne ne s’attendait à ce que Marguerite parvienne à aller aussi loin dans l’aventure, et pourtant ! La doyenne de l’émission de 52 ans fait partie des derniers aventuriers en lice dans Koh-Lanta Fidji. Il faut dire qu’elle ne lâchera rien comme elle l’a confié à France Dimanche. « Je suis arrivée aux Fidji avec l’envie de gagner », assure-t-elle avant de dévoiler la routine sportive qui lui permet de garder la forme.

→ Continuer à lire l’article…

 

Koh Lanta : Marguerite soutient l’association « Accueillir la fragilité ».

Blog Tous Ergo (01/09/2017)

La 18ème saison de Koh Lanta débute ce soir sur TF1 ! C’est une saison spéciale pour l’équipe : nous soutenons particulièrement la candidate Marguerite, qui a dédié son aventure à l’association Accueillir la fragilité. L’association Accueillir la fragilité a pour projet de créer un habitat partagé de 6 places pour des personnes en situation de handicap mental, ainsi qu’un jardin maraîcher. L’association a déjà réussi à acquérir un terrain de 4.400 m² à Bondues (59). Celui-ci servira à construire la première maison, puis d’autres à l’avenir, ainsi que le jardin.

→ Continuer à lire l’article…

 

Marguerite Leblanc, Bonduoise de 52 ans et… aventurière de l’extrême !

La Voix du Nord (30/08/2017)

Ancienne adjointe au maire de Bondues, chef d’entreprise, femme de défis, amoureuse d’une nature sauvage, Marguerite Leblanc participe à la 18e saison de « Koh-Lanta ». Prête à relever un nouveau challenge. Marguerite Leblanc n’est pas une inconnue à Bondues. Dès vendredi soir, grâce à sa participation à l’émission « Koh-Lanta » de TF1, elle sera célèbre. Pas de quoi émouvoir cette ingénieur informatique de formation, mère de famille nombreuse, ancienne élue bonduoise, patronne d’une start-up en communication, justement nommée, We Are Linked.

→ Continuer à lire l’article…